Apple affirme son intérêt pour la voiture autonome

À côté de Tesla ou de Google, se tient sagement Apple qui n’a encore jamais confirmé un quelconque intérêt pour la voiture autonome. Sa position s’éclaircit quelque peu aujourd’hui, grâce au courrier qu’il a envoyé au département américain en charge de la sécurité routière (NHTSA).

« L’entreprise [Apple, NDLR] investit massivement dans l’étude de l’apprentissage des machines et de l’automatisation et elle est enthousiaste au sujet du potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris celui les transports », écrit ainsi Steve Kenner, directeur de l’intégrité des produits chez Apple, le 22 novembre dernier.

>>> Lire : La voiture autonome à l’honneur au Mondial de l’Automobile

Il poursuit en ajoutant que « les véhicules automatisés ont le potentiel (…) d’éviter des millions d’accidents de voiture et des milliers de victimes chaque année et de donner de la mobilité à ceux qui en sont privés. » Autant d’atouts à même de plaire à la firme de Cupertino qui demande à la NHTSA d’assouplir ses règles quant aux essais desdits véhicules autonomes, notamment pour les nouveaux entrants dans ce secteur.

Difficile alors de ne pas soupçonner qu’Apple a une idée derrière la tête, notamment lorsque la lettre s’achève par l’expression de la volonté du constructeur de « collaborer avec la NHTSA et les autres parties prenantes afin que les avantages sociaux significatifs des véhicules automatisés puissent être réalisés en toute sécurité, de manière responsable et rapide. »

>>> Lire : Apple aurait abandonné son projet de voiture autonome