Le fondateur de Wikipedia veut combattre les fake news avec Wikitribune

De nombreux internautes s’informent à travers les réseaux sociaux ou à partir du résultat de recherches proposé par Google. Cependant, les fakes news (fausses informations) transitent souvent sur ces plateformes. Les principaux concernés n’ont pas tardé à réagir. La firme de Mountain View a rassemblé une communauté de sites vérificateurs tandis que Facebook a annoncé l’arrivée de son outil de « fact-checking ». Wikipedia rejoint également le mouvement par l’intermédiaire de Wikitribune dont le lancement a été annoncé par Jimmy Wales, le cofondateur de l’encyclopédie libre.

Wikitribune a pour objectif de lutter contre les fake news en faisant appel à des journalistes professionnels travaillant avec un groupe de contributeurs bénévoles. Les sujets traités vont de la politique à la science et à la technologie. Dans un article, il sera possible de consulter les transcriptions, les vidéos et les interviews qui ont servi de base à la rédaction. Pour l’instant, Wikitribune est dans une phase de financement participative. Jusqu’ici, le projet a eu 3000 contributeurs qui ont permis le recrutement d’un journaliste alors qu’à terme, Wikitribune prévoit d’embaucher dix journalistes.

Le site reste gratuit et sans publicité comme Wikipedia. Cependant, la modification d’un article passe par les responsables du site. Wikitribune propose également un abonnement qui tourne autour de 15 $ par mois. Les abonnées pourront échanger avec la rédaction et proposer des sujets. Leur contribution servira à recruter de nouveaux journalistes et au fonctionnement du média. Wikitribune devrait arriver en ligne dans un mois.

> > >  Lire aussiFacebook déclare la guerre aux Fake News en France