Un adolescent trouve une méthode pour réduire les risques des chirurgies cardiaques

Ben Wald n’a que 16 ans, mais il a déjà de la suite dans les idées. Voulant devenir cardiologue comme son père, il a passé un stage de travail au Barts Heart Centre, au Royaume-Uni. C’est en observant les opérations à cœurs ouverts que l’idée lui est venue de coder les informations concernant un patient sur le fil d’acier servant à fixer le sternum. Ben Wald veut ainsi s’attaquer à un problème couramment rencontré par les chirurgiens cardiologues.

En effet, un patient sur dix a déjà subi des opérations cardiaques au Barts Heart Centre. Il s’agit souvent d’opérations visant à contourner une artère bouchée. La connaissance du dossier médical est ainsi cruciale pour les chirurgiens afin de limiter les risques d’une complication. Mais ce document est indisponible pour un patient sur six qui ont déjà eu des antécédents. En outre, les cas d’urgences ne permettent pas toujours de récolter les informations nécessaires à temps.

Si l’idée de Ben Wald est adoptée, les chirurgiens n’auront qu’à consulter le résultat d’un scanner à rayon X pour savoir à quoi il faut s’attendre. Certains chirurgiens de Barts Heart Centre ont déjà commencé à adopter cette méthode à la fin d’une opération afin d’aider leurs collègues.

> > >  Lire aussi Ce fauteuil roulant étanche fonctionne à l’air comprimé