Cette étude montre comment les voitures autonomes améliorent le trafic

Alors que les constructeurs automobiles se lancent dans une course pour les voitures autonomes, il reste encore une partie de la population qui n’est pas prête à abandonner son volant à un logiciel. Pourtant, la technologie sur la conduite autonome peut améliorer le trafic comme le suggère cette étude de l’Université de l’Illinois.

Les chercheurs dirigés par Daniel Work ont travaillé sur 21 voitures classiques qui se déplacent sur une piste en cercle afin de simuler les « bouchons fantômes », ces embouteillages causés surtout par l’attitude des conducteurs. Un véhicule freine alors provoquant un ralentissement général du trafic. En introduisant une voiture sans conducteur, les chercheurs ont réussi à limiter la vague d’effet du premier véhicule. En effet, le système de conduite autonome arrive à s’adapter à sa vitesse et à réduire les freinages.

À la lumière de cette expérience, les chercheurs pensent qu’il faudrait 5% de voitures autonomes pour réduire les bouchons. Avec cette mesure, on pourrait également observer une économie de 40% en carburant puisque les arrêts deviennent moins fréquents.

> > >  Lire aussi    Audi et Volvo vont intégrer Android dans leurs prochaines voitures