L’UE condamne Facebook à payer une amende de 110 millions d’euros


Ce jeudi 18 mai, la Commission Européenne a sanctionné très lourdement Facebook. La compagnie est condamnée à payer 110 millions d’euros pour avoir menti après le rachat de Whatsapp. La Commission européenne reproche à Facebook d’avoir émis des mensonges lors d’une enquête suite au rachat de Whatsapp. Au moment des faits, la compagnie de mark Zuckerberg a en effet déclaré qu’elle ne pouvait pas fusionner les comptes de ses utilisateurs avec ceux de Whatsapp.

Or, en 2016, Facebook a exactement effectué cette opération en récupérant par la même occasion les numéros de téléphone des utilisateurs Whatsapp. L’Union Européenne qui n’a pas accepté que l’entreprise émette des informations inexactes lors de l’enquête a donc infligé Facebook d’une amende. Pour ne pas arranger la situation, l’UE a également noté que contrairement à ce que Facebook avait déclaré, la compagnie avait déjà la possibilité en 2014 de fusionner les comptes de la messagerie instantanée. De plus, ses employés étaient, semble-t-il, au courant de cette possibilité. 

Pour se défendre, Facebook a répliqué que les erreurs commises en 2014 n’étaient pas intentionnelles. À noter que la compagnie a également été condamnée à plusieurs amendes de la part du gouvernement français et italien pour ne pas avoir respecté les données privées des utilisateurs.

>>> Lire aussi : Facebook présente les nouveautés intégrées à Facebook Messenger