Twitter protège désormais ses utilisateurs mobiles des DM fails

Sur Twitter, nombreux sont les exemples de DM fails, ces messages censés être privés qui se retrouvent partagés publiquement en raison d’une erreur de l’auteur. Afin de protéger ses utilisateurs, le réseau social a intégré une nouvelle fonctionnalité.

>>> Petits tweets, grosses conséquences

Désormais, lorsque vous chercherez à envoyer un message privé sur Twitter en passant simplement par l’outil de rédaction d’un tweet dans l’interface de l’application mobile, Twitter vous préviendra que le message rédigé sera envoyé publiquement. Une fonctionnalité repérée ce mercredi par le site Mashable, spécialisé dans les nouvelles technologies. « Vous tweetez ceci. Tout ce qui sera envoyé depuis le champ de composition de Tweet sera désormais envoyé comme n’importe quel autre tweet », indique désormais l’application Twitter.

Jusqu’à présent, les messages précédés des lettres D ou DM suivis du pseudonyme d’un utilisateur permettaient de lui envoyer directement un message privé qui n’était alors accessible qu’au destinataire. Cependant, l’application Twitter ne semble plus prendre en compte les premières lettres d’un tweet pour savoir s’il s’agit d’un message privé ou d’un tweet public. Une restriction qui n’est pas encore appliquée sur TweetDeck cependant, où un message précédé de D ou DM sera, pour l’instant, toujours envoyé en privé. Pour Twitter, l’objectif sur son application mobile est ainsi de protéger ses utilisateurs habitués à composer un message privé directement depuis le champ de composition de tweets afin qu’ils n’envoient pas publiquement d’information personnelle.

Plusieurs personnalités politiques ces dernières années ont ainsi fait l’expérience de ces messages, supposément privés, qui se trouvent exposés à la vue de tous, comme Eric Besson en 2011 ou l’élu New Yorkais Anthony Weiner.