Les imprimantes ont de vilains secrets

Une sous-traitante de la NSA, Leigh Winner, fait face à des accusations de « rétention déterminée et transmission d’informations relevant de la défense nationale ». La jeune femme de 25 ans est suspectée d’avoir transmis, lundi 5 juin, au site The Intercept un rapport secret de la NSA concernant l’enquête sur l’implication russe dans l’élection américaine.

En effet, il a été révélé dans un article de PCWorld, paru en 2004, que certaines imprimantes écrivent des informations sur les documents. Le numéro de série de l’appareil et la date de l’impression y sont notamment dissimulés sous forme de motifs en jaunes, suffisamment petits pour être invisibles à l’œil nu sur un fond blanc. La révélation venait de Peter Crean qui travaillait alors chez l’entreprise américaine Xerox. L’homme expliquait la nécessité d’une telle mesure avec les risques de contrefaçon que suscitaient les imprimantes chez les gouvernements. En effet, ces derniers craignaient que les imprimantes couleur servent à falsifier les billets de banque ou d’autres documents officiels.

Dans le cas de Leigh Winner, l’enquête a déterminé que le document secret en question avait été imprimé sur un appareil de modèle 54 avec le numéro de série 29535218, le 9 mai 2017 à 6h20.