Facebook modifie légèrement son Safety check

Le numéro un des réseaux sociaux apporte une mise à jour à la fonctionnalité Safety check, activée en cas de catastrophe ou en situation d’urgence. Facebook introduit la collecte de fonds, étend Community Help sur d’autres plateformes, propose l’ajout d’informations supplémentaires sur le fil d’actualité et une description de crise.

La principale nouveauté est donc la possibilité de lever des fonds pour les sinistrés à partir de Safety Check. Pour l’instant, la fonctionnalité n’est attendue qu’aux États-Unis dans les prochaines semaines. Par ailleurs, l’outil d’entraide Community Help apparaît maintenant sur un ordinateur s’il n’était auparavant accessible que sur des appareils iOS et Android. Safety Check touchera ainsi plus de personnes susceptibles d’aider en cas de désastre. Facebook donne également la possibilité d’ajouter des informations supplémentaires. Les personnes « en sécurité » pourront écrire un commentaire qui apparaîtra sur le fil d’actualité alors que la « description de crise » apportera un éclaircissement sur les circonstances de l’évènement.

Safety Check a été utilisée un milliard de fois sur le réseau social durant les deux dernières années. Facebook l’aura ainsi activée 600 fois. Avec ces mises à jour, une modification légère de la fonctionnalité arrivera ainsi dans les semaines à venir.

> > >  Lire aussi Sur Facebook, on peut maintenant commenter à l’aide d’un GIF