T411, le site de torrents fermé par la police

L’un des plus célèbres sites de partage de liens BitTorrent en France, T411, est inaccessible depuis cette semaine à la suite d’une saisie de ses serveurs. C’est la police suédoise, pays où le site était hébergé, qui a mené le coup de filet, épaulée par les autorités françaises.

C’est le quotidien suédois Dagens Nyheter qui rapporte l’information dans ses colonnes. Le site était inaccessible depuis dimanche soir, date à laquelle la saisie des serveurs a été effectuée. Dans la foulée, les autorités ont également arrêté deux personnes, un couple ukrainien que la police accuse d’avoir administré le site. Elles devraient être poursuivies pour infraction au droit d’auteur et blanchiment d’argent.

Le fonctionnement de T411, comme beaucoup d’autres sites de son genre, reposait sur une allocation limitée du volume de données que chaque utilisateur pouvait échanger, poussant chaque visiteur à partager lui aussi des contenus après avoir téléchargé. Cela faisait longtemps que les autorités françaises et les ayants droit cherchaient à avoir la peau de ce site, particulièrement populaire chez les internautes français, qui existait depuis près de 13 ans. La tâche était notamment compliquée par la présence des serveurs du site hors de France, le site ayant notamment changé plusieurs fois de nom de domaine et déménagé au Liechtenstein en 2016 après un blocage effectif un an plus tôt. La saisie de T411 n’a finalement été possible qu’après la coopération des autorités françaises et suédoises.