Qualcomm prévoit les premiers appareils 5G pour 2019

Si le standard est attendu pour 2020, Qualcomm se veut très optimiste pour la 5G et prévoit que les premiers appareils compatibles seront commercialisés dès 2019.

>>> La 5G pointe le bout de son nez

Pour Steve Mollenkopf, PDG de Qualcomm, la 5G est à nos portes et la cinquième génération des standards de téléphonie mobile pourrait apparaître dès 2019. C’est en tous cas ce qu’il a affirmé la semaine dernière lors du salon de l’automobile de Francfort : « Vous verrez de la 5G dans de véritables appareils, dans des rayons, dès 2019. Si j’avais dû répondre à la même question il y a un an, j’aurais annoncé 2020 ». Une prévision que le PDG de Qualcomm répète désormais depuis plusieurs mois, à chaque intervention, comme début août, interrogé par la chaîne CNBC, ou en juillet, lors de la conférence Fortune Brainstorm.

Il faut dire que Qualcomm n’est pas tout à fait étranger à la 5G en tant que constructeur de puces pour smartphones. Les processeurs Snapdragon de Qualcomm, qui équipent la majorité des appareils Android hauts de gamme, gèrent ainsi eux-mêmes la connexion à Internet en 2G, en 3G ou en 4G. Si Qualcomm prévoit des appareils compatibles 5G d’ici 2019, c’est sans doute que le fondeur proposera d’ici là des processeurs capables de gérer la nouvelle norme.

Initialement, le standard de la 5G devait être fixé en 2020. C’est ce qu’avait annoncé en juin 2015 l’Union Internationale des Télécommunications. Depuis, tous les acteurs redoublent d’efforts pour être parmi les premiers à proposer des nouveautés technologiques pour intégrer la 5G à leurs offres. La 5G devrait permettre non seulement des débits plus rapides, mais aussi une meilleure pénétration des ondes, une meilleure gestion de l’énergie et un meilleur suivi des objets en mouvement, y compris dans des lieux vallonnés, comme les voitures connectées.