Une nouvelle théorie sur l’origine de la vie sur Terre implique des météorites

Des scientifiques attribuent la formation de la vie sur la Terre à des causes à la fois endogènes et exogènes. La théorie existe depuis des années, mais l’explication la plus plausible vient d’être démontrée dans une publication.

Une autre théorie sur l’origine de la vie

Il y a environ quatre milliards d’années, les molécules organiques appelées nucléotides ont pu se former dans un espace qui ressemblerait aux actuels étangs, selon des chercheurs de l’Université McMaster du Canada et de l’Institut Max Planck d’Allemagne qui viennent de publier les résultats de leurs études sur le site de Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS). Une analyse approfondie de plusieurs recherches antérieures, réalisées dans divers domaines aurait en effet permis d’affirmer que les météorites auraient apporté les bases azotées (nucléobases) nécessaires aux nucléotides pour devenir des molécules d’ARN autorépliquant.

>>> Lire aussi De mystérieuses explosions cosmiques éclairent l’espace toutes les secondes

« Personne n’a vraiment effectué le calcul avant », a déclaré l’auteur Ben K.D. Pearce. L’étude précise par ailleurs qu’un tel phénomène n’aurait pas été possible dans les océans notamment à cause de l’absence du cycle de l’eau et les nucléobases constitutives auraient principalement été d’origines météoritiques.