Cette peau artificielle donnerait le sens du toucher aux robots

Des chercheurs viennent de concevoir une peau synthétique pour les robots. Le dispositif imite la peau humaine et les scientifiques pensent pouvoir l’utiliser pour donner aux robots le sens du toucher naturel.

Donner le sens du toucher aux robots offre plusieurs avantages notamment lors d’une intervention risquée qui nécessite une main robotisée pour désamorcer une bombe, par exemple. C’est ce qu’une équipe de scientifiques vient de démontrer grâce à une peau artificiellement extensible.

Une reproduction du sens du toucher

Une équipe d’ingénieurs de l’Université de Washington et de l’UCLA a développé une peau extensible qui peut couvrir n’importe quelle partie d’un robot. La peau artificielle permet au robot de détecter des vibrations ou une quelconque contrainte de cisaillement, le phénomène qui se crée lorsque l’on glisse un doigt sur une surface plane. Une partie de la chair sous l’ongle se gonfle dans la direction opposée à la traction tandis que l’autre partie s’étire, selon le site Engadget. La technologie fonctionne grâce à de très minuscules canaux sinueux qui ont été incorporés à travers un composant extensible par l’équipe de scientifiques. Ces canaux ont ensuite été remplis de métal liquide conducteur qui transmet les informations électriques vers le réseau neuronal du robot, selon les explications de l’Université de Washington.

>>> Lire aussi Combat de robots géants : les Américains gagnent face aux Japonais

Le niveau de sensibilité et de précision de la peau artificielle est comparable à ceux d’une peau naturelle, selon Jonathan Posner, le directeur de la recherche, qui a précisé qu’il s’agit d’ « une percée importante » pour la science.