De nouvelles théories sur l’astéroïde qui a entrainé la fin des dinosaures

Alors que les différentes théories attribuent la cause de l’extinction massive des dinosaures à un rocher venu de l’espace, elles divergent cependant quant au déroulement des faits. Un nouveau rapport suggère que cette disparition ne serait pas seulement due à la météorite.

Une composition chimique volatile

Un astéroïde de près de 9 kilomètres de diamètre a heurté la Terre, il y a près de 66 millions d’années, ayant conduit à l’extinction des dinosaures sur la planète. Cet impact n’aurait cependant pas pu effacer la majorité des espèces vivant sur la planète s’il avait eu lieu dans un autre endroit, rapporte une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports. Cette nouvelle étude s’est en effet concentrée sur l’ampleur des dégâts et le scénario qui s’est produit après l’impact, et les scientifiques à l’origine de la publication pensent qu’il y avait une chance sur dix pour l’astéroïde entraine une telle extinction.

>>> Lire aussi Au Canada, un impact de météorite aurait fait monter la température à 2370°C

L’impact aurait eu lieu près de l’actuelle péninsule du Yucatan au Mexique, selon les deux scientifiques japonais qui avancent un soubassement riche en hydrocarbure et en soufre. C’est la libération de ces matières dans l’atmosphère qui aurait entrainé un assèchement de l’air et une brusque chute de la température. Les dinosaures « pourraient être vivants aujourd’hui » si l’astéroïde s’était écrasé ailleurs, selon les deux scientifiques qui viennent d’ouvrir un nouveau débat dans la communauté.