La Cour Suprême des Etats-Unis doit choisir entre l’utilisation du traçage et la protection de la vie privée

La justice américaine va bientôt devoir rendre son avis sur la compatibilité entre le traçage des smartphones et la protection de la vie privée. Certaines pratiques sont en effet en contradiction avec le quatrième amendement, mais permettent bien souvent d’identifier les criminels. 

Entre la protection de la vie privée et la justice, les Américains sont bien tiraillés. Une nouvelle affaire dans le pays vient ranimer le débat. C’est notamment le cas de Timothy Carpenter qui a été inculpé pour plusieurs vols à main armée dans l’Ohio et le Michigan entre 2010 et 2011. Timothy Carpenter a été jugé coupable grâce au traçage de son smartphone qui a montré qu’il était bien présent sur les lieux. 

Pour obtenir de telles données, la police a dû demander de l’aide aux compagnies de télécommunication. Or, ces dernières devraient protéger les données de leurs clients. C’est face à de telles problématiques que doit se prononcer la Cour Suprême ce mercredi.