La reconnaissance faciale pour passer commande au restaurant

Caliburger, une chaîne de restauration rapide américaine, a testé la technologie de reconnaissance faciale pour prendre les commandes. La machine enregistre ainsi le plat favori des clients. En cas de retour positif, l’enseigne généraliserait ce système.

Le test fut mené à Pasadena, une ville situé près de Los Angeles. Caliburger y utilse NeoFace, un logiciel de reconnaissance faciale biométrique. Quand un client se présente pour la première fois, le système enregistre son visage et lui crée un compte. Ensuite, il peut se connecter et commander ses plats favoris, juste en se mettant devant la machine.

En plus du fun et de la rapidité du service, l’utilisation de NeoFace chez Caliburger permet aussi de gagner des points appelés « Calicoins ». Lorsque le client atteint un certain seuil, il bénéficie d’un repas gratuit.

Selon John Miller, le PDG de Cali Group : « La reconnaissance faciale fait partie de notre stratégie globale visant à permettre aux industries de la restauration et du commerce de fournir les mêmes avantages (dans le monde réel) qu’Amazon offre à ses clients dans le monde numérique ». Caliburger continue à montrer son intérêt pour les nouvelles technologies. Il utilise déjà Flippy, un robot-cuisinier capable de préparer des burgers.

Pour information, les restaurants chinois ont installé des kiosques similaires en septembre dernier. Un KFC de Hangzhou va plus loin. Maintenant, il teste « Smile to pay », une solution de paiement par reconnaissance faciale mis au point par Alipay.

>>> Flippy, le robot qui cuisine les burgers, prend du service en Californie