Apple échoue à bloquer la ligne de vêtements Steve Jobs et son logo croqué

Vincenzo et Giacomo Barbato ont gagné la deuxième manche de la bataille juridique qui les opposait à Apple. Après un premier verdict favorable en 2014, les deux frères peuvent maintenant utiliser librement leur logo. Un « J » inspiré de Steve Jobs.

L’Office de la propriété intellectuelle a décidé que le « J » de la marque Steve Jobs n’est pas une copie de la célèbre pomme croquée et aucun risque de confusion ne serait possible. Elle précise qu’une lettre n’étant pas comestible, on ne peut donc pas considérer la découpe comme une morsure. Trois ans après une première décision défavorable, Apple échoue encore à contrecarrer le plan des deux frères.

Créer une marque Steve Jobs, les deux frères ont eu le nez creux

Les faits remontent à 2012. Après une étude de marché et une recherche minutieuse, les Barbato ont remarqué que la firme de Cupertino n’a jamais pensé à enregistrer le nom de son célèbre fondateur en tant que marque déposée. Ils ont donc sauté sur l’occasion et nommé leur ligne de vêtements « Steve Jobs ». Apple a rapidement porté l’affaire devant la justice.  En 2014, l’Office de la propriété intellectuelle de l’Union européenne s’est prononcé en faveur des deux frères en rejetant l’opposition formulée par la compagnie américaine. Après ce premier camouflet, la marque à la pomme s’est attaquée au logo. Bis repetita, elle a encore perdu.

Les Barbato produisent actuellement des sacs, des t-shirts, des jeans et des articles de mode. Ils envisagent de lancer des appareils électroniques « innovants « . Nous saurons bientôt si les commercialiser sous l’appellation « Steve Jobs » favoriserait leur succès.

>>> Lire aussi : La BMW Z8 de Steve Jobs est aux enchères