Ces drones autoguidés sont prêts à explorer l’océan Austral

Le groupe de recherche australien CSIRO (Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth) va utiliser des drones aquatiques pour explorer l’océan Austral.

L’agence CSIRO (Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth) a annoncé un partenariat avec Saildrone basé à San Francisco et utilisera trois des véhicules sans pilote de la start-up pour les cinq prochaines années. Les Saildrones eux-mêmes sont propulsés par le vent, et ils sont alimentés par le soleil, ce qui leur permet de rester en mer jusqu’à 12 mois d’affilée tout en téléchargeant des données en cours de route. Équipés à la fois de systèmes d’identification automatique et de systèmes d’évitement des navires, ils peuvent fonctionner de manière autonome ou être commandés à distance via une connexion satellite depuis n’importe où dans le monde. De cette façon, ils ne sont pas si différents des Wave Gliders de Liquid Robotics. Le CSIRO Saildrones sera basé à la ville de Hobar, mais avec leurs capteurs marins et atmosphériques existants, ils seront également équipés de capteurs conçus pour mesurer le carbone océanique et fournir des estimations de la biomasse dans la colonne d’eau.

Andreas Marouchos, chef du groupe de recherche CSIRO a expliqué que Les Saildrones sont des plates-formes de recherche à longue portée qui peuvent être envoyées dans des endroits éloignés pendant une longue période, fournissant des données en temps réel  qui auparavant étaient impossibles à collecter pour les scientifiques.

>>> Lire aussi Pitta : la caméra modulaire qui se transforme en drone