HomePod : Apple exclut Spotify, Android et tous ses concurrents

HomePod, l’enceinte connectée d’Apple, ne sera pas pour tout le monde. Quelques indiscrétions ont permis de révéler qu’elle se limitera nativement aux seuls services de son constructeur.

Exit les Spotify, Deezer ou Qobuz. Hors d’Apple Music, point de salut, pourrait-on dire. Apple verrouille son nouvel appareil pour favoriser l’implantation de ses propres solutions. S’ils veulent utiliser l’intelligence de HomePod, les utilisateurs devront se contenter d’Apple Music, Musique iTunes, Beats1, Podcasts et de leur bibliothèque musicale iCloud.

Siri ne pourra ainsi pas aller chercher automatiquement des titres sur Google Play Musique. Pour les applications tierces, il faudra obligatoirement passer par AirPlay pour en lire le contenu. Encore faut-il que lesdites applications soient validées par Apple pour fonctionner en AirPlay. A noter qu’AirPlay 2 devrait arriver en cours d’année, permettant la diffusion d’un même contenu sur plusieurs enceintes.

Alors qu’Apple verrouille complètement son produit, la concurrence joue plutôt l’ouverture. Amazon Echo est compatible avec n’importe quel appareil iOS ou Android, tout comme Google Home qui propose en plus son assistant vocal (Google Assistant) aux appareils iOS.

HomePod sera lancée aux États-Unis la semaine prochaine, le 9 février. En France, il faudra attendre le printemps pour mettre la main dessus.

>>> [Comparatif] Enceintes multiroom : quelle est la meilleure ?