Premier lancement réussi pour le Falcon Heavy de SpaceX

La fusée, dotée de trois propulseurs, a décollé de Cape Canaveral, en Floride, comme prévu mardi à 21 h 30, heure de Paris.

Ce moment historique pour SpaceX est l’aboutissement de sept années de travail et la concrétisation de la première étape de la « colonisation » de Mars. Le Falcon Heavy est un élément essentiel en matière logistique, si SpaceX souhaite pouvoir acheminer des marchandises et des personnes vers la planète rouge. Ainsi, la charge utile de la fusée pour ce lancement inaugural comprenait un Roadster rouge, avec un mannequin nommé « Starman » au volant, et un dispositif de stockage de données incluant la trilogie de science-fiction Fondation d’Isaac Asimov. La fusée était aussi affublée d’une plaque listant les noms de tous les employés de SpaceX.

Le complexe de lancement Kennedy de Cap Canaveral utilisé pour cette mission, que SpaceX a loué à la NASA pour l’occasion, a déjà été utilisé pour les programmes Apollo et Space Shuttle de la NASA avant d’être repris et reconfiguré pour Falcon Heavy.

La réussite de SpaceX est presque totale, puisque la compagnie a réussi à récupérer deux propulseurs (après une manœuvre d’atterrissage impressionnante) sur trois, la roquette centrale ayant échoué à atterrir sur sa base de lancement).   

Le parcours de Starman devrait traverser la ceinture de Van Allen, une zone chargée en particules énergétiques située autour de la Terre, et s’il réussit à traverser cette ceinture hautement radioactive sans encombre, il se dirigera vers Mars sur une orbite héliocentrique pendant les quelques millions d’années à venir.

>> À lire aussi : Elon Musk dévoile les nouvelles combinaisons spatiales de SpaceX

Découvrez Tom’s Guide pour plus d’actualités scientifiques et technologiques