En 2017,l es micro-transactions dans les jeux ont rapporté 4 milliards de dollars à Activision Blizzard

Les micro-transactions constituent une manne financière de plus en plus importante pour les éditeurs de jeux. Ayant plusieurs franchises à succès, Activision Blizzard s’en frotte les mains.

Les micro-transactions ont rapporté 4 milliards de dollars à Activision Blizzard en 2017. Cela ne devrait pas être surprenant si l’on considère les titres qui composent son catalogue : Call of Duty, Destiny 1 et 2, Overwatch, Heroes of the Storm, Hearthstone ou encore World of Warcraft. Cependant, il convient de noter que ces recettes prennent également en compte le contenu DLC. Activision Blizzard a acquis King, le développeur de Candy Crush, en 2016, une opération courronnée de succès sur le plan financier. Les observateurs soulignent l’importance croissante des micro-transactions qui génèreraient plus d’argent que la vente de jeux.

 Malgré plusieurs critiques contre cette pratique, notamment sur le fait qu’elle favoriserait l’addiction des joueurs qui achètent sans compter, Bobby Kotick, le PDG de la société, préfère souligner la bonne santé de son entreprise. En plus des recettes records, Activision Blizzard a fait d’importants progrès dans la création de futures opportunités de croissance, on peut citer entre autres Overwatch League. Il espère que 2018 serait aussi bonne que 2017. 

>>> Lire aussi Activision Blizzard avale l’éditeur de Candy Crush pour 5,9 milliards de dollars