La hackathon de l’US Air Force fait un carton

Le deuxième hackathon de sécurité de l’US Air Force a porté ses fruits… tant pour l’armée que pour les personnes qui ont trouvé des failles


Le deuxième hackathon de sécurité de l’US Air Force a porté ses fruits… tant pour l’armée que pour les personnes qui y ont trouvé des failles dans ses défenses. HackerOne a révélé les résultats du défi Hack the Air Force 2.0 organisé à la fin de 2017, les bénévoles participants ont découvert 106 vulnérabilités sur environ 300 sites Web de l’USAF. Il s’agit d’une nette amélioration comparée aux 207 failles recensés en juin 2017. Toutefois, la force aérienne reste toujours vulnérable et est exposée à des risques de piratage malgré ses progrès en la matière.

En guise de remerciement, l’Armée de l’air a versé une somme totale de 103 883 dollars, dont 12 500 dollars pour un seul bug – le montant le plus élevé versé par un programme fédéral de primes à ce jour. L’événement a également établi un record de vitesse. Le premier jour (le 9 décembre), l’armée et les 24 pirates informatiques ont corrigé 55 exploits potentiels en seulement 9 heures.

HackerOne inscrit cette réussite dans le cadre du programme Hack the Pentagon. Les chapeaux blancs ont trouvé plus de 3000 failles depuis le début de cette initiative au printemps 2016. 

>>> Lire aussi L’US Air Force bat un record de vitesse… en luge !