[MWC] Explore : le smartphone baroudeur siglé Land Rover

Reconnu pour ses téléphones durcis commercialisés sous la marque CAT, Bullitt diversifie son activité en concluant un partenariat avec Land Rover. Une liaison qui accouche de l’Explore, un smartphone construit avec l’ADN du constructeur automobile britannique et donc taillé pour l’aventure.

À l’instar du S61 de CAT, ce nouveau terminal est également présenté au MWC 2018 de Barcelone. Contrairement à ce modèle, l’Explore ne s’adresse pas aux professionnels, mais aux amoureux du sport, et intègre en ce sens tous les éléments nécessaires à son utilisation dans des milieux habituellement hostiles à l’électronique.

>>> CAT S61 : téléphone et boîte à outils

Durcie, sa coque en métal est résistante à l’eau, à la poussière et aux chocs (IP68). Puisqu’en montagne il n’y a pas de prise électrique, son autonomie est également mise à l’épreuve. Selon Bullitt, sa batterie de 4000 mAh lui confère 7h30 de fonctionnement d’affilée avec son écran allumé et son GPS en route. Une autonomie que l’on peut voir encore grimper si on lui adjoint sa batterie additionnelle.

Testé en conditions extrêmes, il demeure opérationnel à +55°C et -25°C et supporte un choc thermique le faisant passer de -30°C à +60°C. Même schéma pour l’humidité puisqu’il est conçu pour être utilisé dans des environnements jusqu’à 95% humides. Baromètre, compas et altimètre viennent compléter ses caractéristiques de baroudeur.

Sous sa coque, on trouve un processeur MediaTek Helio X27, une puce haut de gamme concurrente du Snapdragon 835 de Qualcomm. Elle est accompagnée de 4 Go de mémoire vive et de 64 Go de stockage. L’ensemble est couvert par une dalle Full HD de 5 pouces pouvant être manipulée avec des doigts mouillés ou avec des gants.

Bullitt met l’accent sur son design. S’il s’agit d’un téléphone durci, il n’en est pas moins élégant. Son constructeur a repris les codes de Land Rover pour multiplier les clins d’oeil sur l’Explore. Son flash arrière copie ses feux avants, son dos est inspiré du toit des 4×4 britanniques et l’emplacement de son micro est protégé par une grille en nid d’abeille très approchante de la calandre signature de Land Rover. Au final, on a entre les mains un smartphone résistant, mais tout de même utilisable au quotidien, sans donner l’impression de partir en excursion.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones ?

Sur son dos, une connectique propriétaire permet d’y accrocher différents accessoires. À la manière d’un Moto, on peut y fixer une batterie additionnelle de 4370 mAh (Battery Pack), une autre de 3600 mAh intégrant également une antenne GPS (Adventure Pack) ou encore un module permettant de l’installer sur le guidon d’un vélo (Bike Pack).

Son GPS principal n’est pas Google Maps, mais ViewRanger, une solution qui utilise les diverses cartographies dont celles IGN, beaucoup plus précise pour un usage pédestre et tenant compte des reliefs. Concernant son interface, il est possible de la personnaliser pour l’adapter à ses activités en créant des profils (vélo, ski, escalade, etc.).

Le Land Rover Explore sera disponible au cours du second trimestre 2018 à 649 €. Une offre de lancement permettra d’obtenir l’Adventure Pack pour le même prix. Les autres packs seront vendus séparément à 149,95 € pièce.