Smartphones borderless pas chers : lequel choisir ?

Si les écrans borderless étaient l’apanage d’une poignée de téléphones haut de gamme il y en a encore deux ans, ils se sont largement démocratisés depuis lors. Les appareils proposant un écran bord à bord sont devenus bien plus abordables et l’on trouve certains modèles à moins de 300, voire moins de 200 euros. Mais quel modèle choisir, alors ? Faut-il préférer un appareil avec un double capteur photo, au détriment d’un processeur un peu moins puissant qu’un autre modèle ? À quelle version d’Android et quelle surcouche de la part du constructeur faut-il s’attendre ? Et quelles sont les autres fonctionnalités qui sont intégrées à ce genre d’appareil ?

Nous avons donc testé les appareils borderless (ou presque borderless) les plus emblématiques du moment, et dont le prix est situé à moins de 300 euros (quoiqu’il arrive !). Par ailleurs, tous les appareils ici mentionnés disposent tous du même format d’affichage, le 18:9. Un parfait ratio pour gagner en maniabilité, pour surfer dans de bonnes conditions et pour regarder des programmes TV et des films avec de très petites bandes noires sur les côtés (voire aucune bande noire, en fonction des programmes).

>> Smartphones : quels sont les meilleurs modèles en autonomie ?

Au passage, nous avons pris en compte les appareils dont le rapport entre taille globale et taille d’écran est d’au moins 75% : bien évidemment, il ne s’agit pas de smartphones aussi borderless que le Xiaomi Mi Mix 2 (80,8%), le OnePlus 5T (80%) ou le Galaxy S8 (83,6%) peuvent l’être. Mais ces appareils ne concourent pas dans la même gamme de prix et nous nous sommes donc intéressés aux entrées et milieux de gamme, lesquels présentent malgré tout de nombreux avantages au quotidien, que ce soit en termes de fonctionnalités comme en performances.

Design, poids et dimensions

Bien que bardés de fonctionnalités, et donc de composants, nos smartphones sont aujourd’hui de véritables poids plumes : la quasi-totalité des appareils mentionnés ici pèse moins de 170 grammes. Les dimensions et le poids de l’appareil sont des éléments fondamentaux à prendre en considération si vous êtes du genre à conserver votre smartphone toujours sur vous. À ce titre, attribuons une mention spéciale au LG Q6 et à l’Honor 9 Lite, situés en dessous des 150 grammes. Seul l’Echo Horizon fait office de vilain petit canard, avec son poids proche des 200 grammes. Pas de quoi s’offusquer, car l’appareil reste pleinement maniable d’une main et tient aisément dans la poche d’un blouson sans l’alourdir outre mesure. Néanmoins, ce poids donne une impression de « brique » à l’ensemble, impression confirmée par l’épaisseur de l’appareil. Car l’Echo Horizon est aussi le plus épais de ce comparatif avec 0,91 cm, contre 0,75 cm en général sur les autres modèles.
Côté design, deux appareils se détachent du lot : d’un côté, le Honor 9 Lite avec ses angles arrondis et ses différents coloris bien choisis (nous avons eu entre les mains le modèle bleu, qui a séduit une bonne partie de la rédaction). Et de l’autre, le LG Q6, avec son dos brossé de couleur alu brossé et son aspect « compact » (c’est le seul modèle de 5,5″ de ce comparatif).Les benchs du Honor 9 Lite sont plus qu’honorables pour un smartphone dans cette gamme de prix.

Des appareils pas si faiblards qu’il n’y paraît

Bien entendu, ne vous attendez pas à trouver sur un smartphone d’entrée de gamme un processeur de dernière génération, lequel serait capable de faire tourner des jeux 3D hyper gourmands. Néanmoins, pour un usage standard, et au quotidien, tous les appareils que nous avons pu tester dans notre comparatif se sont révélés de bonne facture et ont tenu la route tous au long de nos benchs. Nous avons soumis les différents modèles à une batterie de tests sous Geekbench et 3D Mark et s’il en ressort quelques écarts visibles dans les chiffres, il n’y a finalement que très peu de différences à l’usage. Les Honor 7X et 9 Lite nous ont surpris par leur réactivé, peut-être encore plus perceptible que celle du P Smart, qui possède pourtant le même processeur. Même le LG Q6 s’en tire haut la main, malgré un processeur (un Snapdragon 435) qui commence à avoir de la bouteille. Quant à l’Echo Horizon, il n’est pas si mauvais malgré son Mediatek MT6750T. Il pêche néanmoins à la mise sous tension… Mieux vaut se montrer patient, ou alors ne jamais éteindre son appareil. Mais une fois démarré, il n’a rien à se reprocher face à ses concurrents.

>> Samsung, Sony, Huawei, LG… qui a la meilleure surcouche Android ?

En termes d’affichage, tous les appareils testés ici sont capables d’afficher une image en 1080 x 2160 pixels, à l’exception de l’Horizon qui est véritablement à la traîne : le smartphone d’Echo est cantonné à du 720 x 1440, une définition aujourd’hui surannée, surtout pour un appareil de 5,7″.


Geekbench 4 (single-core)
Geekbench 4 (multi-core)3D Mark Sling Shot Extreme Open GL
3D Mark Sling Shot Extreme Vulkan
3D Mark Sling Shot
Echo Horizon5881840360
NA
497
Honor 7X
902
3545
397
298
622
Honor 9 Lite9403673310359264
Huawei P Smart
933
3721
305
356
241
LG Q65161889220816463

À quelle version d’Android faut-il s’attendre ?

On pourrait croire que tous ces appareils peu onéreux profitent généralement d’une ancienne version d’Android et que leur fabricant les oublierait dans ses feuilles de route de mise à jour. Il n’en est rien. Tous les smartphones mentionnés ici disposent au minimum d’Android 7, voire d’Android 8.0 comme le P Smart de Huawei ou le Honor 9 Lite. Certes, le cycle de mise à jour de ces modèles n’est pas aussi fréquent que celui d’un Pixel 2, mais les constructeurs ne les négligent pas, et livrent aussi assez régulièrement des mises à jour des « surcouches logicielles » que l’on trouve sur chaque modèle. Ainsi, les P Smart et 9 Lite précédemment évoqués profitent également tous deux d’EMUI (la surcouche de Huawei / Honor) et de ses dernières fonctionnalités en date. Notez néanmoins que le Honor 7X est cantonné quant à lui à Android 7.0 et à EMUI 5.1, mais qu’une mise à jour vers Oreo est prévue pour le deuxième trimestre 2018.

>> Quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 € ?

Et en termes de fonctionnalités, ça donne quoi ?

Qu’il est loin le temps où les smartphones d’entrée de gamme bénéficiaient d’une très faible quantité d’innovations par rapport à leurs aînés. Aujourd’hui, ils disposent d’une palanquée d’apports matériels, à commencer par un capteur d’empreinte, de 3 Go à 4 Go de RAM et de 32 Go (au minimum) d’espace de stockage. Seul le LG Q6 ne dispose d’aucun capteur d’empreinte, ce qui, sans un manquement crucial, pourrait poser problème quand on est habitué à débloquer son smartphone en un quart de seconde. Fort heureusement, LG a décidé d’opter pour un système de reconnaissance faciale (mais pourquoi pas les deux ?). Indisponible sur le Honor 9 Lite au moment de nos tests, cette fonctionnalité devrait être prochainement intégrée via une simple mise logicielle à l’appareil.Presque tous les modèles disposent d’un capteur d’empreinte à l’arrière (ici l’Echo Horizon).

Autonomie : la barre des 12 heures non-stop est franchie

Quand on souhaite acquérir un smartphone, l’un des critères essentiels (en dehors de sa puissance et de son prix) reste aussi son autonomie. Quoi de plus agaçant que de devoir recharger son smartphone deux, voire trois fois dans la journée, pour peu que l’on s’en serve dans les transports pour écouter de la musique et lancer un ou deux épisodes de sa série fétiche à l’heure du déjeuner ? Nous avons donc soumis nos appareils borderless à un test sans équivoque possible : la lecture d’une saison complète d’une série depuis un service de streaming (en l’occurrence Netflix, mais cela aurait très bien pu être un autre). Nous avons donc sollicité le chipset chargé de la lecture vidéo en contenu, mais aussi celui chargé de la connexion Wi-Fi, puisqu’aucune des vidéos relues n’était stockée directement sur l’appareil. La bonne nouvelle, c’est que les smartphones ici testés n’ont absolument pas à rougir face à des ténors du genre comme le Galaxy S8 de Samsung ou le OnePlus 5T. Ils sont tous capables de tenir plus de 11 heures sans nécessité la moindre recharge. Mieux, même : le Honor 9 Lite est capable de tenir plus de 12h23, malgré une batterie de 3000 mAh. Comme quoi, ce n’est pas forcément la plus grosse qui tient le plus longtemps. Grosse déception en revanche du côté de l’Echo Horizon (encore), qui nous a flanché au bout d’un plus de 5h30.


autonomie
Echo Horizon
5h33
Honor 7X
11h18
Honor 9 Lite
12h23
Huawei P Smart
11h33
LG Q6
11h11

Connectique : pas encore d’USB-C sur ce genre de modèle

Depuis 2016, les ports USB-C investissent les smartphones haut de gamme. Pas de chance, ils ne sont pas encore présents sur les appareils d’entrée de gamme, et il faut se contenter d’un port microUSB 2.0. Si ce format reste le plus répandu encore à ce jour, il présente quelques inconvénients : il n’est pas réversible (il faut rentrer le connecteur dans le bon sens), mais surtout, il n’est pas aussi rapide que l’USB-C pour recharger son smartphone. Avec du microUSB, il faut compter entre 2h15 et 2h30 pour recharger à 100% son téléphone, là où l’USB-C ne requiert que 1h30 ou 1h45.

>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones ?

Des capteurs photo de plus en plus performants, mais dans certaines circonstances

En matière de photographie, inutile d’espérer des performances aussi intéressantes qu’avec un Galaxy S8 ou un iPhone 8. Ainsi, la qualité des clichés est généralement peu probante en faible luminosité, là où un iPhone livre des photos bien plus exploitables et ne nécessitant pas de retouche à l’aide d’un logiciel spécialisé. En revanche, pour tout ce qui est photos en pleine lumière via le capteur arrière, tous les modèles évoqués délivrent des clichés de belle facture. Quant au capteur avant, exploité pour les selfies, c’est le Honor 9 Lite qui propose les meilleurs clichés grâce à son double capteur 13 + 2 MP.

Le Honor 9 Lite ressemble beaucoup à un P Smart, mais dispose de deux capteurs photos à l’avant pour les selfies.

Bilan des modèles testés