Le Vatican organise son hackaton, et c’est en ce moment

Baptisé VHacks, le hackatondu Vatican va durer trois jours, du 8 au 11 mars. L’évènement réunira 120 étudiants qui proposeront des solutions à trois problèmes d’envergure mondiale : l’inclusion sociale, le dialogue interreligieux et l’assistance aux migrants et aux réfugiés

VHacks est le fruit de la rencontre entre trois personnes : Jakub Florkiewicz, étudiant à la Harvard Business School, le révérend Eric Salobir, fondateur d’Optic, le premier groupe de réflexion sur la technologie affilié au Saint-Siège et Monseigneur Lucio Ruiz du Secrétariat pour la communication. Les participants sont issus d’horizons et de croyances différents. M. Florkiewicz souligne que « même s’il est facilité par le Vatican en tant qu’institution religieuse, c’est un événement complètement non religieux. »

François, un pontificat numérique 

En plus des moyens de communication classiques, le souverain pontife s’appuie sur les réseaux sociaux pour mieux faire passer son message. Environ 17 millions de personnes sont abonnés à son compte Twitter et plus de 5 millions le suivent sur Instagram. L’année dernière, il est intervenu à la TED, la célèbre conférence qui réunit des personnes influentes.

Un chapitre de sa deuxième encyclique Laudato Si ‘ (2015) est consacré à l’importance de la technologie dans le monde d’aujourd’hui. Il a donc invité les différents responsables de l’église à bien analyser ce phénomène et déterminer comment l’utiliser pour le bien de tous.

>>> Lire aussi : Un mystère vieux de 800 ans résolu grâce à la technologie