WhatsApp promet de ne plus partager de données avec Facebook

 
Elizabeth Denham, préposée à la protection des données au Royaume-Uni, a déclaré sur le blog de l’Information Commissioner’s Office que WhatsApp a signé un nouvel engagement. La compagnie promet publiquement de ne pas partager de données personnelles avec Facebook avant d’être en conformité avec le Règlement général sur la protection des données du Parlement européen, que les États membres de l’Union adopteront en mai. 

Les griefs à l’encontre de WhatsApp portent sur la légalité du partage des informations des utilisateurs de l’application de messagerie avec Facebook (propriétaire de l’application depuis 2014). D’une part, WhatsApp n’aurait pas le droit de partager les données personnelles comme la compagnie avait l’intention de le faire, et d’autre part, la compagnie n’avait pas correctement informé ses utilisateurs sur le traitement de ces données.

Selon Mme Denham : « la préoccupation de tous aujourd’hui, est d’améliorer la transparence, le contrôle et la responsabilité, à un moment où les données personnelles sont de plus en plus au cœur des modèles économiques des acteurs clés de l’économie numérique ». La loi sur la protection des données n’empêchera pas une entreprise de partager des données personnelles, mais elle obligera celle-ci à respecter certaines exigences légales. En signant cet engagement le Royaume-Uni a choisi la voie du partenariat avec Facebook et WhatsApp afin de régler le problème de la protection des données privées. D’autres pays européens, dont la France, ont en revanche engagé des poursuites à l’encontre des deux compagnies

La signature de cet engagement se veut autant un geste de bonne volonté de la part de WhatsApp et de Facebook, qu’un message adressé à tous les grands acteurs de l’Internet : désormais, les États membres de l’Union surveilleront leurs agissements de plus près.

>> À lire : Whatsapp : vous avez maintenant une heure pour supprimer un message

>> Plus : BlackBerry attaque Facebook, whatsapp et Instagram