Utilisateurs d’Android : Facebook a recueilli vos contacts et conversations pendant des années

 

Si vous avez installé Facebook sur un smartphone sous Android 4.1 (Jelly Bean) ou inférieur, et que vous avez donné la permission à l’application de lire vos contacts, alors il est fort possible que vous ayez donné accès à vos appels et textes par défaut sur les versions postérieures. L’application a théoriquement pu recueillir des données vous concernant jusqu’à ce que Google déprécie l’API d’Android 4.0 en octobre 2017.

La sécurité des smartphones sous Android est critiquée depuis longtemps, la nature ouverte de l’OS (et la fragmentation du parc logiciel installé) le rendant plus vulnérable. Les utilisateurs sous iOS, par exemple, ne sont a priori pas touchés par le « fichage » de Facebook. Dans ce cas, la compagnie de Mark Zuckerberg opère aux limites de la légalité, puisque selon les déclarations d’un représentant de la compagnie, « l’aspect le plus important des apps et services qui vous permettent de faire des connexions est de faciliter la recherche de personnes avec qui vous souhaitez entrer en relation. Donc le téléchargement de vos contacts téléphoniques est une pratique courante la première fois que vous vous enregistrez avec votre smartphone à une application sociale ou de messagerie ». En résumé, le réseau social n’aurait pas forcément mal agi, car « vous étiez prévenus ».

Les programmeurs d’application auraient simplement profité de la structure de permissions « laxiste » d’Android pour recueillir des infos. Si vous n’aviez pas lu les notifications affichées au moment d’installer Facebook Messenger ou Messenger Lite, ou si vous souhaitez simplement savoir quelles informations vous avez accepté de divulguer, rendez-vous dans « Paramètres/Général » puis Télécharger une copie de vos données Facebook.

>> À lire : 8 raisons pour lesquelles les iPhone sont meilleurs que les téléphones Android