Huawei n’a pas officiellement abandonné le marché américain, mais c’est tout comme

Si Huawei s’obstine à conquérir les États-Unis, ce rêve est encore loin de se réaliser avec les opérateurs locaux qui refusent toujours de vendre ses téléphones. Malgré tout, Richard Yu, le PDG de la firme chinoise, affirme qu’il n’abandonnera pas la partie. Ses ambitions restent élevées : « Même sans le marché américain, nous serons le numéro un mondial ».

Huawei réussirait-elle à redorer son blason ?

L’image de la compagnie chinoise est particulièrement négative aux États-Unis. Les six agences de renseignement américaines, dont le FBI et la NSA, déconseillent aux Américains l’utilisation de produits et de services de la marque. La société a même été accusée par Cisco de vol de code source et des politiciens n’ont pas hésité à la qualifier de « branche du gouvernement chinois ». Mais pour Richard Yu, ces accusations ne sont que des « soupçons sans fondement » !

Sur le plan commercial, les distributeurs ont cessé leur collaboration avec la marque. Même s’ils avaient prévu de le faire, AT&T et Verizon n’ont pas commercialisé le Mate Pro 10. Récemment, le détaillant Best Buy a aussi retiré les smartphones Huawei de son catalogue à la suite d’un scandale. En effet, la firme chinoise aurait soudoyé les internautes pour qu’ils publient des évaluations positives. Aujourd’hui, seul Amazon continue à vendre les produits de la marque.

>>> Lire aussi : Huawei dévoile le P20 Pro, le P20 et le P20 Lite