Facebook voulait collecter des données de patients pour la recherche médicale

Un nouveau projet de Facebook avec des hôpitaux américains a été suspendu. L’actualité liée au scandale Cambridge Analytica est probablement l’élément déclencheur. 

Ce projet visait à partager les données anonymes de patients avec plusieurs grands hôpitaux américains. Ces données combinées auraient permis aux médecins d’avoir un aperçu plus pertinent de la vie de leurs patients et d’agir de manière plus appropriée. Selon Facebook, le regroupement d’informations médicales est perçu comme une nécessité par les hôpitaux, mais la manière de combiner ces données demande encore une recherche en matière de développement pour réellement aider les praticiens. 

Les chefs de projets ont tout suspendu, mais communiquent sur le fait que le projet était uniquement en phase de planification et qu’aucune collecte d’informations n’a été réalisée pour le moment. De plus, le traitement des données de ce service aurait été « blanchi » de toute information personnelle et les noms auraient été cryptés.

Le scandale de Cambridge Analytica continue de peser sur Facebook. Il semble que Mark Zuckerberg ait trouvé plus sage de suspendre ce projet. Le traitement des données numériques est bien trop sensible à l’heure actuelle. Désormais, Facebook ne prend aucun risque d’être confronté à un nouveau scandale.