Facebook affirme ne pas enregistrer nos conversations audio

Mark Zuckerberg a été convoqué par le Congrès au sujet du scandale Cambridge Analytica et doit répondre également sur la théorie qu’il enregistre les conversations audio de ses utilisateurs.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a été entendu au Congrès américain pour répondre aux accusations sur son implication dans le scandale Cambridge Analytica. Son audition se poursuivra jusqu’à mercredi. Contre toute attente, il a dû également répondre à une ancienne théorie de conspiration.

Convoqué dans le cadre d’une utilisation frauduleuse de données numériques, Mark Zuckerberg a été interrogé par le sénateur Gary Peters pour savoir si Facebook faisait appel à l’enregistrement audio pour « espionner » ses utilisateurs. La réponse de Zuckerberg a été limpide à ce sujet : « Permettez-moi d’être clair sur ce point. Vous parlez de cette théorie de la conspiration qui véhicule que nous écoutons ce qui se passe sur votre micro et l’utilisons à des fins publicitaires. Non, nous ne faisons pas ça. »

Bien que le jeune milliardaire de 33 ans soit décrié pour son usage des données personnelles, il est difficile de comprendre pourquoi le gouvernement américain pose de telles questions. Les attentes de cette audition n’ont jamais été sujettes à cette légende urbaine qui a été maintes et maintes fois démystifiée.

>> Comment se désinscrire ou supprimer son compte de Facebook ?