Ces diamants se seraient formés sur une planète détruite il y a longtemps

Une météorite tombée sur Terre en 2008 confirme l’existence des protoplanètes, des systèmes détruits par des collisions majeures.


Des scientifiques ont utilisé un microscope électronique à transmission pour étudier un fragment de météorite tombé sur Terre en 2008. Ces composants suggèrent qu’il pourrait provenir d’une planète similaire à Mercure. Elle aurait été détruite lors d’une collision survenue il y a des milliards d’années.

Un témoin de l’évolution du système solaire

Les chercheurs ont publié leur travail dans la revue Nature Communications. Leurs analyses ont démontré que la météorite contient de la chromite, du phosphate et du sulfure de nickel piégés dans les diamants. D’après les scientifiques, trois phénomènes favorisent la formation des diamants : une collision majeure, un dépôt de vapeur chimique ou une pression et une température élevée soutenue. Cette pierre précieuse est souvent présente dans cette famille de météorites. Toutefois, ils sont souvent minuscules, contrairement à ceux trouvés sur cet échantillon de 2008.

Les chercheurs ont alors conclu qu’ils se sont probablement formés après une énorme pression subie dans un corps astral majeur, un processus similaire a entraîné la formation des diamants sur Terre. Par ailleurs, les dépôts de métaux indiquent qu’il s’agirait d’une jeune planète ayant au moins la taille de Mercure, peut-être aussi grande que Mars.

Des modèles ont prédit qu’un certain nombre de protoplanètes existaient au cours des premières années de notre système solaire. L’accrétion et les collisions ont ensuite influencé son évolution.

>>> Des astronomes découvrent 2000 nouvelles planètes grâce à une lentille gravitationnelle