Tesla accusé d’avoir copié son camion autonome

Le constructeur de camions Nikola a déposé plainte pour violations de brevets contre Tesla. La start-up réclame des dommages de 2 milliards de dollars.


Face à cette accusation, un porte-parole de la firme d’Elon Musk a déclaré que cette poursuite est « sans fondement« . Néanmoins, les avocats de la compagnie n’ont pas encore fourni les éléments sur lesquels ils comptent bâtir leurs argumentations.

Nikola a déposé des brevets relatifs à un camion électrique en 2015. Elle a ensuite publié le design du Nikola One sur son site Web en mai 2016. Outre la conception générale, les documents précisent certaines caractéristiques comme le pare-brise enveloppant, les portes, le fuselage, l’aile ainsi que le revêtement central.

Nikola a déjà envoyé une lettre à Tesla

Les évènements se sont ensuite accélérés. Elon Musk a annoncé en juillet 2016 que son entreprise était aux « premiers stades de développement » d’un camion électrique, le Tesla Semi. Plus tard, elle a essayé de débaucher l’ingénieur en chef de son concurrent, sans succès. Néanmoins, elle a montré les premières images de son véhicule en avril 2017. Sept mois plus tard, les responsables de Nikola ont envoyé une lettre invitant l’entreprise d’Elon Musk à ne pas présenter un prototype avant que les détails relatifs aux brevets ne soient tirés au clair. Tesla n’y a jamais répondu et elle a dévoilé son véhicule 9 jours plus tard.

D’après la plainte, « Le design du Tesla Semi est substantiellement similaire au design unique de Nikola« . Elle souligne notamment le pare-brise enveloppant qui est « identifiable à distance« . Pour l’instant, les avocats de Tesla n’ont effectué aucun commentaire. Par ailleurs, les tests en condition réelle se poursuivent.

>>> Le Tesla Semi est un monstre d’accélération, la preuve en vidéo