Premier vol habité réussi pour Surefly, l’hélicoptère-drone de Workhorse

Diverses compagnies sont en compétition pour proposer des véhicules autonomes ou pilotés par des humains capables de voler en milieu urbain. Nous vous avions ainsi parlé des avancées d’Airbus avec Vahana, leur modèle de taxi volant ou encore du Mobi-One d’AirSpaceX. Aujourd’hui, c’est au tour du consructeur de camion Workhorse, d’annoncer la réussite des essais de leur hélicoptère-drone, le Surefly.

Workhorse, le constructeur américain du Surefly, un drone à huit moteurs pouvant transporter deux passagers, vient d’annoncer la réussite du premier vol habité de son prototype d’aéronef à décollage et atterrissage verticaux effectué à Cincinnati. Le VTOL fonctionne grâce une technologie hybride essence et batteries, les huit moteurs indépendants du Surefly fonctionnant chacun avec un propulseur en fibre de carbone. Non seulement la compagnie se targue-t-elle de proposer un appareil facile à manier, mais elle affirme de plus que le parachute balistique intégré apportera une sécurité inégalée à l’aéronef en cas d’incident en l’air. Steve Burns, PDG de Workhorse, s’avance même à dire que la compagnie veut rendre nos trajets plus sûrs en Surefly qu’en automobile. Après le décollage, le drone pourra parcourir une distance approximative de 120 km.

Si l’idée de disposer de votre propre hélicoptère vous attire, Workhorse vous propose d’ores et déjà de réserver cet octodrone pour la modique somme de 200 000 $ (167 000 €).


>> À lire : Cette voiture volante pourrait être mise en circulation dès 2022