Android P mise sur une gestuelle à la iPhone X et sur l’apprentissage automatique

Google a dévoilé les spécifications techniques d’Android P, le successeur d’Oreo. La compagnie en a aussi profité pour annoncer la disponibilité en bêta de la prochaine version d’Android sur un petit nombre d’appareils.

La nouveauté qui saute aux yeux est la nouvelle interface utilisateur adoptée par Google (baptisée Material Design 2). On ne peut ainsi s’empêcher de remarquer que la navigation plus simple et fluidifiée s’inspire largement de celle adoptée sur l’iPhone X. La conséquence directement visible de cette nouvelle ergonomie est le remplacement du bouton d’accueil par une « pilule » et la disparition du bouton des applications récemment utilisées. Tout est désormais dans le geste. Swipez une première fois vers le haut pour faire apparaître les apps récentes, et une seconde fois pour voir une liste des applications. Le bouton retour disparaît lui aussi de l’écran principal, pour n’apparaître qu’à l’intérieur des applications, en fonction du contexte.

>>> La beta d’Android P arrive sur les smartphones de sept constructeurs

Dave Burke, vice-président de l’ingénierie chez Android, souligne ainsi le côté « adaptatif » d’Android P, qui fera un gros usage de l’intelligence artificielle. Que ce soit au niveau de la batterie, de l’affichage, ou encore des menus proposés à l’intérieur des applications, le nouvel OS devrait, de manière générale, automatiquement adapter la consommation d’énergie des apps (en forçant la fermeture des apps inutilisées par exemple), la luminosité de l’écran (selon l’environnement), ou encore les menus affichés dans les apps (si vous connectez un casque, P vous proposera de lancer une playlist Spotify). Le mot d’ordre est donc simplicité et ergonomie. Avec Android P, et grâce à l’apprentissage automatique, nos smartphones apprendront à nous connaître et à prédire nos actions. Ainsi, Google a aussi pensé à intégrer une fonctionnalité de « timer » qui sera chargée de nous rappeler à l’ordre lorsque nous utiliserons trop une application donnée.

>> À lire : La beta d’Android P arrive sur les smartphones