Alexa espionne un couple et envoie la conversation à un ami, Amazon plaide l’erreur

Alors qu’ils discutaient dans leur maison, un couple de Portland (Oregon, États-Unis) a reçu un appel d’un collègue du mari qui affirme avoir reçu un enregistrement de leur conversation. Au début, ils ne pouvaient pas y croire, mais quand leur correspondant a précisé qu’ils parlaient de planchers en bois (le sujet de leur dispute), ils ont rapidement débranché leurs appareils Echo.

Un évènement très rare selon Amazon

Évidemment, le couple a rapporté l’incident à Amazon, et l’entreprise derrière l’assistant intelligent a confirmé que le problème venait bel et bien d’Alexa. Il s’agirait toutefois d’un énorme malentendu puisque les analyses ont montré qu’Echo s’est activé à cause d’un mot de leur conversation qui sonnait comme « Alexa ». L’appareil a interprété la suite de la discussion comme une commande lui ordonnant d’envoyer un message. Il a donc demandé « à qui » ? La mauvaise interprétation continuant, l’enceinte a sélectionné un nom figurant dans la liste des contacts. Après, elle aurait sollicité une confirmation à voix haute avant d’envoyer l’enregistrement en ayant estimé que les échanges signifiaient « OUI ». C’est donc une suite d’événements assez improbables qui auraient conduit à cette incroyable erreur. 

Lors d’une déclaration à KIRO 7, la compagnie américaine a insisté sur le fait qu’elle « prenait la vie privée des gens très au sérieux« . Amazon prendra les mesures nécessaires « pour éviter cela à l’avenir« . Mais des déclarations aussi prévisibles suffiront-elles à préserver la confiance dont joui Alexa pour le moment. 
En attendant, on peut toujours désactiver le microphone d’un appareil Echo pour éviter qu’il écoute les conversations privées.

>>> Amazon Echo 2 : on a testé l’enceinte connectée… En français !