Fortnite attaqué par PUBG pour infraction aux droits d’auteur

PUBG Corporation accuse Fortnite de plagiat. Le tribunal de Séoul déterminera la culpabilité éventuelle d’Epic games Korea. Les spécialistes soulignent que les réglementations actuelles limitent les chances du plaignant.

L’accusation repose sur la similarité entre les deux titres. Comme PUBG a été le premier à lancer l’option « Battle Royale », l’éditeur estime que les autres ont copié son concept. D’ailleurs, Epic Games lui a rendu hommage lors de la présentation de son mode Battle Royale en septembre 2017. Outre Fortnite, elle a également porté plainte contre deux autres opus, Knives Out et Rules of Survival. Contrairement à l’industrie de la musique, les lois relatives aux jeux vidéo offrent plus de marge aux éditeurs. Faire valoir ses droits d’auteur sur un gameplay est vraiment difficile. Autrement dit, le concept de « battle royal » n’appartient pas complètement à PUBG Corporation.

Fortnite a dépassé PUBG

PUBG a séduit les joueurs, il s’est écoulé à plus de 40 millions d’exemplaires sur Steam et plus de 4 millions sur Xbox One. Pourtant, depuis son lancement Fortnite Battle Royale écrase la concurrence. Rien qu’au mois d’avril, il a généré une recette de 296 millions de dollars. Le Battle Pass vendu à 10 euros explique en partie ce succès. Elle permet aux joueurs d’obtenir des récompenses grâce à leur savoir-faire. Afin d’entretenir sa renommée, Epic Games a aussi prévu une enveloppe de 100 millions de dollars pour la première saison du championnat consacré à son jeu.

La pilule a vraiment du mal à passer pour PUBG. Son succès repose aussi sur son rival, son jeu est propulsé par le moteur Unreal Engine, un produit conçu par… Epic Games.

>>> PUBG met en pause la vente entre joueurs