Free baisse ses offres fixes, mais les augmente dans la foulée

Free aurait-il changé son fusil d’épaule ? Alors que le FAI pratique depuis toujours des tarifs hyper agressifs, voilà que le fameux trublion s’aligne sur la concurrence.

Sous couvert d’une baisse temporaire de ses forfaits fixes, Free en profite pour les augmenter au bout de 12 mois par rapport à ceux que le FAI pratiquait jusqu’à présent. Free tend de plus en plus à s’aligner sur la gamme tarifaire de ses concurrents, et devient même plus cher dans certains cas la deuxième année d’abonnement.

Voilà une nouvelle qui pourrait sembler très bonne pour celles et ceux qui souhaitent changer de FAI et veulent opter pour Free. À compter d’aujourd’hui, l’opérateur propose trois offres à prix très réduits. Mais gare, car en réalité, les prix de Free augmentent considérablement au bout d’un an :

  • La Freebox Crystal, qui offre simplement un accès internet et de la téléphonie (parfait pour celles et ceux qui ne veulent pas regarder la TV par internet), est commercialisée 9,99 €/mois pendant un an. Au-delà, il faudra compter 24,99 €/mois pour continuer à profiter de la Freebox Crystal. Là, c’est plutôt un bon point, puisque la Freebox Crystal était jusqu’à présent vendue 29,99 €/mois.
  • Là où ça se gâte, c’est avec la Freebox mini 4K, qui propose une offre triple-play 4K en fibre. Celle-ci est commercialisée 14,99 €/mois durant un an. Au bout de 12 mois, l’abonnement passe à 34,99 €/mois. Si le prix est très alléchant la première année, il connaît néanmoins une hausse substantielle la seconde si on le compare avec ce que Free pratiquait jusqu’alors : la Freebox mini 4K était en effet vendue 29,99 €/mois, soit une hausse de 5 €/mois.
  • Enfin, la Freebox Révolution est commercialisée à 99 €/mois la première année. Elle passe ensuite à 44,99 €/mois. Mais là encore, l’offre connaît une augmentation significative : jusqu’ici, la Freebox Révolution ne coûtait que 39,99 €/mois. Encore une hausse de 5 €/mois.

Toutes ces offres sont réservées aux nouveaux abonnés et dans tous les cas de figure, il est nécessaire de s’engager sur un an pour en profiter. Une première pour Free, qui nous avait habitués à proposer des offres sans engagement. Enfin, et à titre de comparaison, Free devient plus cher que l’opérateur Bouygues sur certaines de ses offres. La Bbox Must coûte 17,99 €/mois pendant un an, et passe ensuite à 32,99 €/mois au-delà. La Bbox Ultym est quant à elle commercialisée 22,99 €/mois, puis 37,99 € au bout d’un an. Free voudrait-il en finir avec son image de FAI bon marché ? Une réponse à cette question devrait être apportée avec le lancement de la nouvelle Freebox, qui pourrait tout remettre à plat.

>> Free, SFR, Orange, Bouygues, qui a la meilleure box ?