Google abandonnerait son projet de drone pour l’armée US

Des sources proches du dossier ont partagé cette information à nos confrères de Gizmodo. Google ne poursuivrait pas sa collaboration avec le Pentagone, car « le contrecoup a été terrible pour l’entreprise« . La firme de Mountain View dévoilerait également la semaine prochaine de nouveaux principes éthiques concernant l’utilisation de l’Intelligence artificielle.

Maven a créé un clash au sein de Google

Ce projet consiste à fournir une intelligence artificielle au ministère de la Défense pour analyser les séquences capturées par des drones. La réaction des employés fut violente, une dizaine ont démissionné en signe de protestation tandis que les autres ont adressé une pétition qui a recueilli plus de 3000 signatures à leur direction.

Pourtant, les mails internes analysés par Gizmodo montrent que les cadres supérieurs considéraient Maven comme une opportunité de travailler avec les agences militaires et de renseignement. Les documents ont aussi mis en évidence le fait que Google et ses partenaires ont développé des algorithmes de machine learning pour le Pentagone afin de créer un système sophistiqué qui pourrait surveiller des villes entières.

Google n’a pas totalement fermé la porte

La première révélation du projet remonte à septembre 2017. Néanmoins, Google n’a obtenu l’autorisation provisoire FedRAMP 4 qu’en mars dernier. Suzanne Frey, sa directrice de la sécurité, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’obtention de ce document souligne la volonté de l’entreprise à collaborer avec le gouvernement. Le géant du web est ainsi éligible pour de futurs contrats. D’ailleurs, il est en lice pour réaliser un projet d’une valeur de 10 milliards de dollars lancé par le Pentagone, il consiste à construire un Cloud.

>>> 12 projets abandonnés qu’on aurait aimé avoir