Ces chaussures sont faites de vieux chewing-gums

Pour recycler les déchets de chewing-gum qui polluent les rues d’Amsterdam, Gumdrop a eu l’idée de les transformer en semelle de basket. Les premiers sneakers arriveront sur le marché le 18 juin prochain et une paire coûtera 190 euros.



Ce projet est le fruit d’une collaboration entre trois entités : Gumdrop, Explicit Wear et I Amsterdam. Une semelle comportera 20% de gomme recyclée. Environ 1 kg de chewing-gum serait nécessaire à la fabrication d’une paire destinée à une Gumshoe. Notons que les industriels utilisent du polyisobutylène pour fabriquer de la gomme synthétique. Comme ce polymère entre dans la composition des pneus, il est facile de le transformer en caoutchouc.

Gumshoe : un produit pratique et écologique

Après les mégots de cigarettes, les chewing-gum occupent la deuxième place des déchets les plus répandus. Aux Pays-Bas, environ 1500 tonnes sont jetés chaque année sur les routes et les trottoirs. Sachant que leur cycle de décomposition dépasse les 20 ans, le nettoyage grève le budget des municipalités. Outre l’éducation des citoyens, la Gumshoe constitue une bonne solution. Pour faciliter la collecte de la matière première, Gumdrop a lancé des mini-poubelles. Elle met aussi à la disposition des particuliers un petit récipient en forme de porte-clés.

>>> Après les lacets automatiques, Nike imagine la chaussure qui s’enfile sans effort

Gumshoe, des semelles en chewing-gum recyclé