L’Apple Watch s’attaque à la maladie de Parkinson

Apple a profité de la WWDC pour dévoiler Movement Disorder, une application qui aiderait les médecins à mieux diagnostiquer la maladie de Parkinson. La compagnie américaine espère l’intégrer à la deuxième version de WatchOS 5.

Depuis quelque temps, Apple a élargi le champ d’activités de sa Watch. Après la surveillance du glucose, elle souhaite franchir un nouveau palier et s’attaque maintenant à la maladie de Parkinson. Elle réalise déjà des études cliniques en interne et si les résultats sont concluants, Movement Disorder embarquerait sur la deuxième mouture de Watch OS 5.

Cette application est conçue pour surveiller les troubles liés à la maladie de Parkinson tels que les tremblements au repos, les mouvements involontaires ou encore la dyskinésie, un effet indésirable des médicaments destinés à supprimer les tremblements.

Certes, les patients doivent subir des examens réguliers pour suivre l’évolution de leur état. Toutefois, leurs médecins ne peuvent pas toujours savoir s’ils exagèrent ou sous-estiment les manifestations de la maladie. Grâce aux informations récoltées par l’Apple Watch, les docteurs accèderaient à des données fiables. Ils seraient alors en mesure de déterminer si les symptômes s’améliorent ou s’aggravent et ajusteraient le traitement en conséquence.

>>> Montres et bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?