iPhone : le minage de cryptomonnaie banni de l’App Store

Apple modifie ses réglementations relatives à la cryptomonnaie. Désormais, le champ accordé aux applications est bien plus limité.

Dès la section Compatibilité matérielle, Apple donne le ton : « les applications qui intègrent des publicités tierces ne peuvent pas exécuter des processus en arrière-plan, le minage de cryptomonnaie par exemple.»

Une section entière consacrée à la cryptomonnaie

Les applications peuvent faciliter le stockage de monnaies numériques, à condition qu’elles soient « offertes par des développeurs inscrits en tant qu’organisation ». Toutefois, effectuer une opération de minage est interdit, à moins que l’extraction soit opérée au sein du Cloud ou en externe.

Si elles le souhaitent, les applications pourront « faciliter les transactions ou les transmissions sur une plateforme approuvée, à condition que celle-ci fournisse l’argent.» Par ailleurs, les Initial Coin offering, une levée de fonds basée sur la cryptomonnaie, doivent provenir des institutions financières approuvées.

 Enfin, les applications liées à la monnaie numérique ne sont pas autorisées à « offrir de l’argent pour accomplir des tâches, telles que télécharger d’autres applications, encourager les utilisateurs à télécharger ou poster sur les réseaux sociaux.»

La relation entre Apple et la cryptomonnaie n’était pas toujours idyllique. Certaines applications ont été retirées de la boutique en ligne avant d’y retourner. Certaines affaires ont aussi terni l’image du secteur. Cette année, un escroc a volé plus de 75 000 $ en Bitcoin à Steve Wozniak, le cofondateur de la marque à la pomme.

>>> Google veut vider Chrome de toutes les extensions de minage de cryptomonnaie