Après l’accident mortel, la batterie de la Model S se serait enflammée deux fois

La batterie de la Tesla Model S impliquée dans un accident ayant causé la mort de deux personnes en Floride, en mai dernier, se serait embrasée plusieurs fois, bien après l’accident.

Selon le rapport d’enquête préliminaire du Conseil national de la sécurité des transports, un composant de la batterie au lithium-ion de la voiture électrique se serait embrasé une première fois alors que les secouristes étaient en train d’évacuer le véhicule du lieu de l’accident, et une seconde fois à l’arrivée à l’entrepôt. Le rapport précise par ailleurs que la berline roulait à vive allure (près de 187 km/h) avant de percuter le mur d’une résidence par deux fois, avant de s’enflammer. Depuis cet accident, Tesla a installé un limiteur de vitesse dans ses véhicules.

Malgré l’occurrence de plus en plus fréquente de ce genre d’embrasement chez Tesla, la NTSB ne met pas forcément la responsabilité de la compagnie en question. Qu’il s’agisse de smartphones, d’ordinateur ou de voitures électriques, les réactions chimiques qui mènent à l’explosion d’une batterie sont imprévisibles, et les constructeurs ne sont pas toujours mis en cause. Tesla devra cependant essayer de peaufiner la conception de ses batteries électriques.

>> À lire : Tesla : un abonnement de 100$/an pour une connectivité maximale ?
>> Plus : Le saboteur de Tesla se présente comme un lanceur d’alerte