Tesla atteint in extremis les objectifs de production de la Model 3

Tesla a annoncé avoir rempli in extremis son objectif de production de 5000 Model 3 par semaine. Dirigeants et employés ne sont pas peu fiers de cet exploit, tant les obstacles semblaient s’accumuler contre eux.

Entre un retard de production annoncé dès octobre 2017, une vague de licenciement massif et un sabotage, on peut dire que Tesla vit une année compliquée. La production des automobiles de Tesla a subi de nombreux retards. La compagnie a pourtant annoncé avoir rempli in extremis son objectif de production de 5000 Model 3 par semaine.

Malgré tous ces contretemps, la compagnie s’était engagée au mois de janvier à atteindre cet objectif avant la fin du deuxième trimestre. À en croire l’email de Tesla envoyé aux employés, la cinq millième Model 3 serait sortie de la chaîne de production cinq heures seulement après la fin officielle de l’exercice financier.

On ne donnait pas cher de la capacité de Tesla à rattraper son retard. En octobre 2017, les lignes de production du constructeur n’avaient sorti que 260 Model 3 sur les 1500 prévues. La compagnie aura su élever sa capacité de production malgré les divers écueils rencontrés tout au long de l’année 2018. Malgré cette respectable performance, de nombreux experts s’interrogent. Tesla saura-t-elle garder la cadence et vendre assez de Model 3 pour générer des profits, ou bien le chiffre de 5000 véhicules hebdomadaires est-il le pic de production de la compagnie ?

>> À lire : Tesla : un abonnement de 100$/an pour une connectivité maximale ?