En route vers le Soleil : lancement réussi pour la sonde Parker

La sonde Parker est bel et bien en route sur sa trajectoire vers le Soleil. Lancée par la NASA depuis Cap Canaveral hier matin, Parker est partie pour une mission de sept ans qui l’amènera à effectuer sept fois l’orbite de Venus afin d’étudier l’atmosphère solaire.

>> Incroyables photos de l’espace

Les quatre premières semaines de vol seront dédiées au test des instruments de bord et des outils de test. Parker mettra à profit la gravité de Venus pour se rapprocher de l’astre solaire à 6,11 millions de kilomètres (dans le meilleur des cas) à une vitesse de 692 000 km/h. Si tout se déroule comme prévu, la NASA devrait avoir une meilleure compréhension du soleil, de son atmosphère, mais aussi de ses vents et éruptions dont les effets peuvent ressentis sur notre planète, lorsqu’ils font disjoncter nos réseaux électriques ou déconnectent nos satellites.

Malgré tout le savoir-faire de la NASA, rien n’indique que Parker parviendra à mener sa mission à bien, la réussite de celle-ci dépendant uniquement du bon fonctionnement d’un bouclier thermique. À la moindre défaillance de celui-ci, le satellite se retrouvera littéralement réduit en cendre. Assez étrangement, l’atmosphère du soleil est encore plus chaude que l’astre lui-même. C’est l’un des mystères que les scientifiques tentent d’ailleurs de résoudre avec cette mission.

>> À lire : Une étude montre que l’espace est rempli de corps gras et nocifs