Google tente de s’expliquer sur sa géolocalisation

Vous avez probablement appris cette semaine que Google conserve vos données de localisation même si vous avez désactivé la fonctionnalité. Face au scandale naissant, le géant de Mountain View a préféré prendre les devants en modifiant sa page de support concernant la gestion ou la suppression de l’historique des positions.

Alors que la page mentionnait auparavant que lorsque « l’historique des positions est désactivé, les lieux où vous vous rendez ne sont plus enregistrés », la compagnie précise désormais qu’elle continuera effectivement de recueillir des données géographiques des utilisateurs, quels que soient les réglages qu’ils ont adoptés. Plutôt que de changer cette pratique, Google se contente donc de préciser que « ce réglage n’affectera pas les autres services de géolocalisation sur votre appareil, tels que les services de localisation Google ou Find My Phone. Certaines données géographiques peuvent être sauvegardées dans le cadre d’autres services, tels que Recherche et Maps ». Les widgets météo, par exemple, utilisent des données de géolocalisation pour obtenir rapidement les infos locales.

Faute avouée à moitié pardonnée ? Alors que Google niait toute tromperie il y a quelques jours, le fait d’avoir modifié la page d’informations ressemble tout de même à un aveu de culpabilité. De l’avis de nombreux experts, le problème de fond reste cependant le même : il est toujours aussi compliqué de gérer la confidentialité et l’utilisation des données de nos comptes Google. Selon eux, Google devrait donner des explications claires et parler du réglage « Activité sur le Web et les applications », qui permet aux utilisateurs de vraiment prendre le contrôle de leurs données.

>> À lire : Pour Google Maps, la Terre n’est plus plate mais bien ronde