Huawei pris en flagrant délit de tricherie sur 3DMark

Une nouvelle fois en quelques semaines, le constructeur chinois Huawei est pris la main dans le sac pour tricherie.

AnandTech a découvert que Huawei avait implémenté des fonctions spéciales permettant d’améliorer les résultats des benchmarks 3DMark de manière significative en modifiant le comportement de son P20. La compagnie UL Benchmarks, éditrice de 3DMark, a d’ores et déjà annoncé qu’elle supprimerait le P20 ainsi que 3 autres smartphones Huawei (P20 Pro, Nova 3, and Honor Play) pour ce non-respect des règles. 

Huawei n’a pas tardé à envoyer un communiqué à Android Authority affirmant qu’il ne s’agissait en aucun cas de triche, mais tout simplement du fait que leurs smartphones adaptent les performances en fonction des besoins des applications grâce aux fonctions d’intelligence artificielle développées par la marque. Les tests menés par UL Benchmark consistant à anonymiser 3DMark ont montré qu’il n’en était rien, d’où le retrait des 4 smartphones des classements de 3DMark.

Ce n’est pas le premier constructeur à tricher de la sorte, Samsung s’y était déjà fait prendre. Néanmoins, c’est la seconde fois en peu de temps que Huawei fait les gros titres sur ce sujet. Récemment, c’est toujours son P20 qui était pointé du doigt. Huawei avait partagé des clichés pris avec un reflex en le faisant passer pour des prises effectuées avec son P20. Une erreur grossière rapidement découverte.