Super Mario, le plombier de Nintendo, a 33 ans

… mais a-t-il encore toutes ses dents ?

Le personnage de Mario est sorti de l’esprit fertile du jeune Shigeru Miyamoto alors qu’il travaillait sur le jeu d’arcade Donkey Kong sorti en 1983.
Les plus matheux d’entre vous auront vite fait le calcul 1983 + 33 ça ne fait pas 2018. Non, puisque nous parlons ici de Super Mario qui a fait son apparition sur Famicom au Japon le 13 septembre 1985.
Si Mario était un simple personnage de jeux vidéo comme il en existe tant d’autres, c’est bien en tant que Super Mario que le plombier italien a transformé Nintendo.

Plus de 200 jeux le mettant en scène sont en effet sortis depuis ce fameux jour de septembre 1985. Et pourtant, il s’en est fallu de peu pour qu’il ne voit jamais le jour. Miyamoto voulait acheter une licence pour le personnage cherchant à défaire Donkey Kong pour sauver la demoiselle en détresse et Popeye était son premier choix. Mais pour des questions de droits, il a du se résoudre à créer ce personnage sans nom et presque sans visage.
Dans l’idée, ce devait être un charpentier, ce qui colle mieux au jeu Donkey Kong, et il avait envisagé de l’appeler « Mr Video ».
Au moment de la localisation américaine, le personnage devait s’appeler « Jumpman« . Mais sa ressemblance avec le propriétaire du studio, Mario Segale a pousser les employés du site à l’appeler par ce prénom.

Pour son jeu suivant, Mario Bros, dont l’action se passe au milieu des tuyaux, il est devenu plombier et s’est trouvé un frère. Sa moustache a fait de lui un Italien. Et voilà comment naît une légende. Une légende qui a changé à tout jamais le paysage du jeu vidéo. Super Mario Bros en 1985 sur NES et Famicom, ce sont 40 millions d’unités vendues. New Super Mario Bros, ce sont 30 millions de copies sur DS et autant sur Wii.
Le dernier en date, Super Mario Odyssey a déjà dépassé la barre des 10 millions de jeux vendus. Au total, c’est plus de 350 millions de jeux « Super Mario » qui ont fait le bonheur des petits et des grands partout dans le monde.