Six mois de prison pour avoir mis Deadpool sur Facebook ?

En 2017, une semaine après la sortie de Deadpool dans les salles de cinéma, des millions de personnes ont regardé le film sur un post viral Facebook publié par le compte Tre-Von M. King. Après investigation, le FBI a découvert que Trevon Franklin, un jeune californien de 22 ans était à l’origine de cette publication. Il avait téléchargé le film à partir de la plateforme Putlocker.is avant de l’intégrer sur sa page FB. Il avait recueilli plus de 6 millions de visites avant que les autorités ne l’arrêtent.

Une condamnation pour l’exemple

Franklin a reconnu sa culpabilité en échange d’une peine moins lourde. Selon les informations relayées par TorrentFreak, le procureur a requis six mois d’emprisonnement, assortis d’une période probatoire d’une année et d’une évaluation spéciale obligatoire de 100 dollars. Un document affirme que le jeune homme a « bafoué la loi » d’une « manière effrontée et publique« .

Plusieurs personnes l’ont averti que son message était illégal, mais Franklin a répondu en insistant qu’il ne serait pas puni : « J’ai trouvé le moyen de m’en sortir, vous pourriez être surpris de voir que je n’irai pas en prison, mais que je deviendrai plus célèbre. » Il a ensuite créé un groupe en promettant aux membres la disponibilité de nouveaux films.

>>> Deadpool 2 : cette incroyable comédie musicale a été réalisée par des fans