ASDL et téléphonie : le réseau se dégrade et ça ne va pas aller en s’améliorant

Lors d’une intervention devant l’Assemblée Nationale, l’actuel PDG d’Orange a tenté d’expliquer pourquoi l’ADSL et la téléphonie classique connaissent aujourd’hui des déboires.

Vieillissant et difficile à entretenir, le réseau cuivre vivrait-il ses dernières années ? Ce n’est pas une nouveauté, mais Stéphane Richard, PDG d’Orange, a fourni différents détails sur les problèmes de maintenance que ses employés connaissent lorsqu’il s’agit de dépanner les abonnés. À propos du réseau cuivre, il a ainsi déclaré :

« Nous sommes parfaitement conscients du fait qu’il y a des soucis, des difficultés et même des dégradations incontestables ces derniers mois sur la qualité de la boucle locale cuivre. » Il explique les problèmes rencontrés par une « une succession absolument inédite d’événements météorologiques très violents. […] 2018 est l’année la plus foudroyée depuis 30 ans. »

La foudre serait donc responsable cette année des problèmes de communications subis par les abonnés. Mais si le réseau se dégrade, ce n’est pas uniquement à cause de ces conditions météorologiques. Orange est victime de vols massifs de son équipement : « On a malheureusement beaucoup de vols de câbles. On estime qu’il y a 60 000 clients qui sont affectés du fait des vols de câbles, qui sont un véritable fléau et qui nous causent beaucoup de problèmes. » Stéphane Richard admet cependant que le réseau cuivre reste l’une des grandes priorités de l’entreprise et rappelle qu’Orange est délégataire du service universel. La modernisation et la maintenance du cuivre coûtent à l’entreprise 500 millions d’euros. En revanche, malgré cet important financement, la situation du réseau cuivre ne devrait pas pour autant s’améliorer : « C’est un réseau qui vieillit, puisqu’il a maintenant plus de 40 ans. Les problèmes qui peuvent survenir sur l’ensemble de ce réseau seront de plus en plus importants. »

En parallèle de quoi, Stéphane Richard n’a cessé de rappeler à quel point Orange s’engage sur la fibre optique, qu’il considère comme la solution à tous les maux. Un appel du pied du PDG d’Orange à l’égard des élus, afin qu’ils abondent dans son sens quant au déploiement de la technologie et surtout son adoption chez les Français ? Car il le souligne lui-même au cours de son intervention : une fois la fibre installée, le principal challenge est désormais de convaincre les utilisateurs de s’en équiper.

>> Fibre optique : quel est le meilleur forfait ?