Netflix, CanalPlay, OCS, Amazon, SFR Play : quel est le meilleur service pour les films et les séries ?

2 : Tarifs : lisez bien entre les lignes 3 : Films, séries, documentaires, concerts : à quoi a-t-on accès ? 4 : Mise en place, environnement et visionnage ultérieur 5 : Multicompte et multi-écran : ce n'est pas vraiment pareil 6 : Et les autres acteurs de la SVoD ?

Netflix, CanalPlay, OCS, Amazon : bien choisir son service de SVoD

Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière mise à jour de cet article ?
Récemment lancée en France, la plateforme FilmStruck fait tout naturellement son entrée dans notre comparatif des services de SVoD. Si le service ne change pas véritablement la donne, il nous a semblé intéressant de l’intégrer à ce dossier, notamment pour son tarif hyper compétitif et sa sélection cinématographique. Nous avons par ailleurs conservé CanalPlay : certes, les jours du service semblent comptés, mais il est toujours possible d’y souscrire et de profiter de son catalogue de films et de séries.

Impossible de passer à côté : depuis quelques années, la SVoD (Subscription video on demand) bat son plein un peu partout dans le monde. Arrivée plus tardivement en France, elle est aujourd’hui régulièrement associée au diffuseur américain Netflix, qui offre un impressionnant catalogue de films et de séries TV pour un prix modéré. Le service d’origine américaine a tellement bien réussi à s’implanter dans l’Hexagone, qu’il gagnerait près de 100 000 nouveaux abonnés français par mois. Le chiffre d’affaire de l’entreprise pourrait même atteindre les 15 milliards de dollars en 2018, un chiffre qui a de quoi tourner le tournis.

Mais Netflix n’est pas le seul acteur à proposer de la SVoD. En réalité, avant lui, il y avait déjà  CanalPlay, rejoint par OCS. Chacun de ces services offre lui aussi pléthore de séries et de films pour une somme modique, et propose parfois même de nombreux reportages ou concerts, présents en plus faible quantité chez Netflix. Et depuis 2016, ce sont même Amazon et SFR qui ont pris l’initiative de se lancer sur le marché français. Bref, vous avez désormais l’embarras du choix.

Mais alors, quelle offre retenir parmi ces cinq services ? Laquelle est la plus avantageuse financièrement parlant ? Peut-on réellement accéder à des films et des séries partout dans le monde et depuis n’importe quel appareil ? Est-il possible de partager son compte avec ses amis sans se faire bannir, et surtout, quels sont les pièges à éviter ? Nous avons testé pendant des mois les différents services et vous proposons de faire le point sur les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux.

Concrètement, comment ça marche, la SVoD ?

La SVoD est un système de visionnage de vidéo qui nécessite une connexion internet. Elle permet de profiter de centaines de films et de séries sans devoir les louer au cas par cas : il s’agit d’un système par abonnement, qui permet d’accéder à l’intégralité d’un catalogue à n’importe quel moment et depuis n’importe quel appareil. Chaque vidéo peut être visionnée autant de fois qu’on le souhaite et aussi longtemps qu’elle est présente sur le service d’abonnement (plusieurs semaines ou plusieurs mois). Contrairement à la VoD (ou Vidéo à la Demande), on ne paie pas à chaque fois qu’on lance une vidéo, on paie « au mois ou à l’année ».

La SVoD fonctionne en effet à l’aide d’un paiement mensuel (sauf dans le cas d’Amazon, où il est possible de payer à l’année, mais nous y reviendrons). Le terme a son importance, car dès lors, l’utilisateur n’est pas contraint de payer pour une année complète et il peut se désengager à tout moment, sans payer le moindre centime dû à une éventuelle désinscription. Notez en revanche que tout mois commencé est dû.

Comment recevoir tous ces programmes ?

Une fois l’abonnement souscrit, il est possible d’accéder au service de SVoD de manière quasi instantanée. Tous les services ici mentionnés proposent les mêmes méthodes d’accès : smartphones, tablettes, navigateurs sur PC ou MAC, consoles de jeu… La plupart offre même un accès depuis une box ADSL ou fibre. Libre à vous donc de regarder vos films et séries préférés depuis votre mobile dans les transports ou en étant confortablement installé devant votre téléviseur.

Pour accéder au service, il vous faudra parfois télécharger une application, puis finalement entrer votre identifiant et votre mot de passe sur votre appareil. Et le tour est joué. Vous avez généralement la possibilité de créer plusieurs comptes, et même de restreindre l’accès au service si vous avez des enfants en leur créant un espace dédié.

Quel débit vous faut-il pour accéder à ces services ?

C’est là tout l’intérêt de la SVoD : il n’y a pas vraiment de restriction de débit, puisque toutes les vidéos sont streamées et que le flux vidéo s’adapte instantanément à la qualité de la connexion internet. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà constaté : au lancement d’une vidéo, les premières secondes sont parfois très pixelisées (oui oui, même sur une connexion fibrée, cela arrive de temps en temps). Puis l’image s’améliore très rapidement, pour s’afficher en HD, voire en 4K si vous possédez le matériel nécessaire.
L’autre avantage de la SVoD, c’est aussi que vous pouvez télécharger une multitude de programmes pour un visionnage ultérieur. Là aussi, nul besoin de posséder une connexion à 1 Gb/s pour regarder confortablement ses séries et films préférés.
En clair, même une petite connexion à 1 Mb/s suffit à réceptionner en temps réel un film ou une série TV. Enfin, il y a encore mieux : la plupart des services de SVoD vous proposent de télécharger du contenu et de le visionner en étant déconnecté. En conséquence, plus besoin de posséder une connexion Internet à un instant T pour profiter de votre abonnement.

Sommaire :

  1. Netflix, CanalPlay, OCS, Amazon : bien choisir son service de SVoD
  2. Tarifs : lisez bien entre les lignes
  3. Films, séries, documentaires, concerts : à quoi a-t-on accès ?
  4. Mise en place, environnement et visionnage ultérieur
  5. Multicompte et multi-écran : ce n'est pas vraiment pareil
  6. Et les autres acteurs de la SVoD ?