Les Tesla doublent automatiquement

Autopilot 9 réussit les changements de voie automatique. Toutefois, l’autonomie n’est toujours pas totale, le conducteur doit garder ses mains sur le volant.


En atteignant le troisième niveau de conduite autonome, Audi possède une légère avance avec son A8 2019. De son côté, Tesla poursuit ses efforts. Le constructeur américain a intégré le changement automatique de voie dans son Autopilot 9. Jusqu’alors, le conducteur devait activer ses clignotants. S’il avait suffisamment d’espace pour manœuvrer, son véhicule changeait de voie.

Désormais , quand le véhicule trouve une voiture trop lente sur son chemin et que la voie de dépassement est dégagée, il activera lui-même ses clignotants et dépassera, sans aucune intervention du conducteur. Néanmoins, le chauffeur pourra programmer l’agressivité de la voiture en sélectionnant un mode lent appelé « Mild » ou une approche plus franche baptisée « Mad Max ».

Jasper Nuyens habite aux Pays-Bas, il a partagé une vidéo montrant cette pratique sur Teslarati. Comme il a voyagé de nuit, le résultat est spectaculaire. Cependant, le conducteur incite à la prudence :  » le système vous oblige à accorder plus d’attention qu’avec le pilote automatique traditionnel. » Sa voiture avait tenté de se diriger vers une voie fermée ou inexistante. Heureusement, il avait gardé ses mains sur le volant.  

>>> Elon Musk devra payer une amende de 20 millions pour son tweet sur Tesla

Autopilot 9 : Mad Max